lundi 26 octobre 2015

Le déco, dernier acte

Samedi nous étions encore un bon paquet à finir de couper les quelques arbres qui nous gênaient. On a même réussi à recruter un parapentiste du semnoz. Donc ça y est, maintenant on a fini, il ne reste plus qu'à refaire le décollage en versant quelques mètres cubes de groise. Pour les plus motivés il est encore possible de continuer à nettoyer la zone de coupe. On peut aussi attendre le début de la saison prochaine pour s'en occuper.

Pour samedi 31 octobre au soir, Julien a prévu une chèvre salée. On pourrait peut-être en profiter pour caser un bout de réunion avant l'AG (qui se tiendra le 21 novembre)?

jeudi 22 octobre 2015

RADIO ORGIVA 2015 nº1


RADIO ORGIVA 2015


Nous voilà de retour. Mais sans photos. Impossible de les insérer.


Pas de panique. C’est l’âge. On a compris que moins on en fait mieux on se porte. Point trop n’en faut.



3 vols depuis le début du séjour. Le premier samedi depuis le 1200. Mercredi Eli était bien propre car à l’atérro la machine à laver se mit en route.


 Posé sur les pieds. Le Ska et le Zili était resté à l'atérro, heureusement... On finit para apprendre. Bonne récup sur le rio dans la voiture d'Yvon.

 

et l’aile de Bernard qui, pendant ce temps-là, veut partir toute seule au décollage

 

Le Chaz, Bernard et le Gabi ont sagement replié. Sagemment, sagemment, le Chaz n’est pas d’accord mais ça serait trop long à raconter…

Comme dit le Ska du mauvais temps comme ça j’en veux à Saint Etienne. Peu de vols il est vrai mais de bons vécus malgré tout : soirées tapas, deux bouffes à la maison, parties de Dobble endiablées, débats politiques qui ne sont plus interdits, paella à la Herradura pour l’arrivée du Gabi…


Et ces cachalots sur la plage du Don Cactus ??


La maison du haut va bien.


Trop de vent. Trop de vent qu’il disait, j’ai pris du +8, -8, c’est assez fort qu’il disait…


Hier soir halte chez le Fran avant de poursuivre la tournée des tapas et PSG-Real Madrid pour certains.

Aujourd'hui nos Eli, Chaz et le Gabi se sont envoyés en l'air depuis le décollage qui surplombe la plage de Velilla, près d'Almuñecar. Le Chaz en fera même deux!

Nous reprendrons bientôt l’antenne et j'espère avec les potos...

 

 

lundi 19 octobre 2015

Entretien du décollage de Septmoncel

Bonjour,
Le déboisage a bien avancé, quasiment tous les arbres entre le décollage et la falaise (nous ne sommes pas descendus jusqu'à la falaise, on s'est arrêté lorsque la pente est devenue trop forte) ont été coupé. Il subsiste néanmoins quelques gros arbres à faire tomber sur chaque côté. Samedi nous étions encore une bonne équipe mais malheureusement dimanche nous n'étions que 4 (2 tronçonneuses et 2 pyromanes).

Ce qu'il reste à faire:
Il faut nettoyer tout ce qu'on a coupé. 
Comment? Avec du feu.
Le bois est vert et la forêt est humide, donc ça prend du temps à prendre et les risques que le feu se propage de manière incontrôlée est faible. 1 ou 2 tronçonneuses sont toujours nécessaires afin de débiter les gros arbres.
J'insiste sur le fait qu'il faut être nombreux, le travail qu'il reste à faire n'est pas vraiment compliqué, il est juste un peu physique.

Si la météo est bonne on ne bosse que le matin, on s'arrête vers 12h30 et on va voler l'après-midi.
Le soir on fait des super bouffes à la cabane, samedi c'est Robert qui nous a cuisiné un petit couscous pour 30 à peine (12 le samedi soir et on a terminé les restes dimanches après-midi).

NB: il y a un bidon de 10 L d'essence SP95 (c'est pas du mélange) à la cabane

lundi 12 octobre 2015

Il en reste!

Bonjour tous,
Le grand nettoyage a débuté le week-end du 3 et 4 octobre et s'étendra jusqu'à ce qu'on ait terminé, donc au moins jusqu'à fin octobre. D'ailleurs si vous regardez le calendrier, qui est bien entendu synchronisé avec vos agenda électroniques de vos smartphones, c'est noté qu'on fait ça encore au moins 2 week-ends.

Au début nous voulions faire un bon petit nettoyage, et puis, finalement, quitte à déboiser une fois tous les 25 ans, autant y aller franco. La zone à faire s'étend donc du décollage aux falaises, sur la droite on élargie jusqu'au chemin et sur la gauche on ouvre un peu plus la vue. Comme vous pouvez le constater sur ce magnifique panoramique, on a bien avancé mais il nous reste un bon bout à faire.










Pour participer il ne faut pas forcément posséder une tronçonneuse ou un quelconque outil de jardinage (si ce n'est une paire de gants).

Vous vous sentez une âme de pyromane, mais la société contemporaine vous empêche de vous exprimer librement? Vous vous êtes toujours demandé, comme NTM en son temps, "qu'est-ce qu'on attend pour mettre le feu"? J'ai une bonne nouvelle pour vous, vous pourrez donner libre cours à vos pulsions  psychotiques de terre brûlée, de chaos, de flammes des sept enfers. Faut cramer ce qu'on a coupé parce qu'on arrive plus à avancer. En plus ça nettoie. Briquet non fourni.



Vous aimez le feu mais vos parents vous ont envoyé en HP quand vous étiez petits et depuis vous n'osez plus vous approcher d'un brasier, ou vous avez peur du feu et vous n'avez pas de tronçonneuse. Vous avez toujours été émerveillé par les histoires de JRR Tolkien avec ces nains qui creusent la roche à coup de pioche, mais vous n'êtes pas un nain et vous n'habitez pas dans une grotte. Venez manier la pioche pour enlever les souches.

Vous avez une tronçonneuse et toute une panoplie de bûcheron qui prend la poussière? Vous êtes en forme dès le matin? Viendez!




Vous ne correspondez à aucune de ces pathologies mais vous n'êtes pas contre le fait d'aller faire des courses afin de nourrir ces fiers travailleurs. Vous détestez vous lever tôt. Votre présence est indispensable à partir de midi!

Et si la météo le permet, l'après-midi on peut aller voler à Chancia, pour entre autre faire des biplaces.

Le soir ça se terminera par une traditionnelle bouffe à la cabane.